Le chef d’œuvre « Madeleines d'ailleurs »

Les élèves de CAP HCR et Cuisine du lycée professionnel de Treignac ont réalisé le chef d’œuvre « Madeleines d'ailleurs », un livret de cuisine regroupant les recettes liées aux souvenirs d'enfance de chaque élève.

Et tout d'un coup le souvenir m'est apparu. Ce goût, c'était celui du petit morceau de madeleine que [...] ma tante Léonie m'offrait après l'avoir trempé dans son infusion de thé [...] l'odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter [...] l'édifice immense du souvenir...

Marcel Proust

Il se trouve que le lycée professionnel de Treignac a cette particularité de compter une majorité de jeunes d'horizons totalement différents. De ce fait, il est venu à l'équipe pédagogique, l'idée de leur proposer de travailler à l'élaboration d'un livret de cuisine qui regrouperait leurs cultures, leurs souvenirs d'enfance, en recourant à la « Madeleine de Proust ». Ce sont les élèves de CAP HCR et Cuisine qui ont réalisé, tout au long de ces deux années de formation, ce chef d’œuvre qui s'intitule « Madeleines d'ailleurs ».

Cette démarche du chef d’œuvre est devenue, pour chaque élève, une réalisation très concrète, un objet de formation exceptionnel dans son parcours, contribuant à sa motivation et à son développement personnel. Il s'inscrit directement dans la certification du diplôme.

Le projet

En premier lieu, les élèves ont présenté leurs pays respectifs via des vidéos. Ils ont, par la suite, étudié l'extrait de la madeleine dans l’œuvre À la Recherche du temps perdu de Marcel Proust. Ils ont également visionné un extrait du film d'animation Ratatouille, qui leur parlait plus.

L'étape suivante fut un questionnaire de Proust afin de développer leur imaginaire et de leur donner les premières clés pour décrire leurs souvenirs. Les élèves ont participé ensuite à plusieurs ateliers, lors desquels ils ont dû mettre à contribution leurs cinq sens en découvrant des arômes, épices, légumes ou fruits de leur enfance et déclencheurs d'émotions. Les élèves ont été très réceptifs et on chacun décrit leur plat préféré.

Les premiers enregistrements son de leur madeleine fut la partie la plus perturbante pour les élèves car ils étaient synonyme de souvenirs, de moments de leur enfance. Les élèves également pu évoquer les traditions liées à leurs plats et comment la recette se transmettait.

Le moment fort apprécié des élèves restera le jour de la confection des plats. Au préalable, chaque élève avait reçu sa fiche technique, élaborée et chiffrée en gestion appliquée. Puis vint le moment du dressage et de la mise en scène des mets, afin de réaliser des photos pour le livret de cuisine. En dernier lieu, les élèves ont confectionné des madeleines qu'ils ont photographiées pour la couverture du livret, livret qui sera la concrétisation de leur « chef d’œuvre ».

Les objectifs

Quand un élève intègre un lycée professionnel en hôtellerie, son objectif principal est d'apprendre et maîtriser un maximum de techniques et savoirs associés concernant la cuisine. L'équipe enseignante profite de la nouvelle réforme (chef d’œuvre) et de la diversité des élèves pour leur donner l'opportunité de partager des éléments culturels à travers les spécificités de leurs propres cuisines. Les élèves ont dû apprendre à se faire confiance. Ils ont été accompagnés par leurs professeurs, au fil des différentes étapes, pour affirmer une identité à travers un plat et transformer des recettes, souvent transmises oralement ou par mimétisme, en réels documents professionnels. À leur tour, ils ont vécu leurs « madeleines » en se rendant compte de la puissance des sens (odeurs, saveurs) qui ont réveillé chez eux des souvenirs liés à des sentiments forts, tels la joie mais aussi la nostalgie...