Un chien au collège Pierre Robert

Photo

Le collège Pierre Robert du Dorat accueille Houria, une chienne pinscher nain, tous les jeudis pour des ateliers de médiation animale.

En décembre 2020, c’est une toute nouvelle accompagnante qui a fait son entrée au collège Pierre Robert du Dorat. Houria est une chienne pinscher nain présente dans l’établissement tous les jeudis pour des ateliers de médiation animale.

Qu’est-ce que la médiation animale ?

La médiation animale est basée sur l’attrait que l’animal exerce auprès des personnes et sur sa capacité à les stimuler, notamment pour des activités d’éveil, éducatives ou thérapeutiques. L’animal facilite la concentration, l’observation et l’apaisement des élèves en apportant une sécurité affective.

Formée à la médiation animale depuis 5 ans, Louanic Rousseau, enseignante spécialisée et coordinatrice du dispositif ULIS a lancé une expérimentation, avec le soutien de la direction du collège. Le projet a commencé avec les élèves bénéficiant du dispositif ULIS.

Quels sont les objectifs ?

Les premiers objectifs de cette expérimentation étaient de :

  • valoriser les élèves bénéficiant du dispositif ULIS au sein du collège en les mettant en lumière de manière positive ;
  • créer un climat de classe apaisé en favorisant les relations sociales et la communication ;
  • renforcer le plaisir de venir au collège ;
  • permettre aux élèves de contrôler leurs émotions, leurs attitudes : trop de bruit, trop de mouvement, créera chez l’animal un inconfort qu’il exprimera par une fuite.

Les  élèves en difficulté avec la lecture ont besoin de construire leur confiance en eux pour retrouver la motivation de lire : renouer avec le plaisir de lire est essentiel. Par la suite, le collège a étendu ce projet de médiation animale aux élèves de 6e qui rencontraient des difficultés avec la lecture. Le but était d’encourager les élèves à lire à côté d’un chien, qui constitue un public rassurant et bienveillant, qui ne sourcillera pas en cas d’erreur.

Photo

Quel impact sur les élèves ?

Depuis que Houria vient en classe, la dynamique de groupe progresse. Les élèves communiquent plus, ils osent faire entendre leur voix et ils perçoivent davantage le langage non verbal de leurs camarades, grâce à l’étude sur la communication canine. La médiation animale a permis de créer un climat bienveillant, propice à l’apprentissage.