Les petits matelots de l'école de Razès vainqueurs de la Virtual Regatta

Depuis plusieurs années, l'Usep et la FFVoile proposent à des classes de cycle 3 de s'essayer à la course au large. Pas en embarquant pour de vrai, mais à la manière des milliers d'internautes engagés virtuellement depuis leur ordinateur.

Après la Volvo Ocean Race, la Route du Rhum et la Mini Transat, en 2020 c'est de nouveau le Vendée Globe, déjà à l'honneur il y a quatre ans, qui est le support de cette aventure, grâce au jeu de navigation Virtual Regatta USEP.

Chaque jour, les classes ont pu choisir leur cap et régler leurs voiles en fonction de la météo. Elles connaissaient leur position par rapport aux autres bateaux Usep, mais aussi par rapport aux navigateurs aux prises avec l'océan Atlantique et à tous les skippers virtuels.

Au-delà de l'animation de la classe, l'objectif est de découvrir la voile et d'établir des liens avec les enseignements de géographie, sciences et vie de la terre, mathématiques, etc. Et aussi d'acquérir un savoir-faire numérique.

Les classes qui en ont la possibilité peuvent s'engager parallèlement dans un projet voile et lier ainsi découverte virtuelle et pratique en milieu naturel.

Récit de la classe de Razés :

"Bonjour à tous et à toutes,

Aujourd'hui, nous venons de terminer notre régate virtuelle après 69 jours et 14 minutes de navigation. 

Notre voilier a enfin terminé son tour du monde et il est arrivé à bon port. 

Sur Virtual Regatta, on a un bateau qui s'appelle "les voiles de la mer". Il est arrivé premier au classement USEP France. Nous avons donc gagné la course !

Les matins, on regardait ensemble les prévisions météorologiques pour la journée et on donnait à notre bateau un cap à suivre. 

Puis on regardait où étaient les skippers réels et on plaçait leurs bateaux sur le planisphère.

Notre bateau allait beaucoup plus vite car nous n'avions pas peur de la casse.

 

Nous avons adoré suivre le Vendée Globe avec notre maîtresse.

Nous avons appris beaucoup de choses. Maintenant, nous connaissons tous les skippers ainsi que le vocabulaire autour des IMOCA. 

 

Nous avons ainsi étudié les représentations de la terre : les continents, les océans, les fuseaux horaires, de nombreux pays ... 

Des copains ont fait des exposés en lien avec la course.

On a joué à la bataille navale en utilisant les latitudes et les longitudes. 

 

Nous avons tous tenu un carnet de bord racontant nos aventures imaginaires de skipper virtuel. 

 

En sciences nous avons même fabriqué des bateaux après avoir travaillé sur la poussée d'Archimède.

 

Notre classement sur Virtual Regatta nous a permis de gagner une journée voile au lac de Saint-Pardoux.

On a hâte d'être à notre tour à la barre d'un voilier.

Bon vent !

 

Les petits matelots de l'école de Razès "