SES Limoges

Méthode pour la dissertation (Isabelle Gautier)

samedi 10 février 2007

Fiche de méthode de la dissertation empruntée à Isabelle Gautier, professeur de SES dans l’académie de Nice.

Au bac, ne passez pas plus de 10 minutes à choisir le sujet.
Plus que le type de sujet, il faut choisir selon vos connaissances. Vous avez le choix entre 2 types de sujet :

  • Une « question de synthèse avec travail préparatoire » comportant deux parties : des questions sur 3 documents (notées sur 10) et une « synthèse », rédaction de 3-4 pages utilisant les 3 documents et des connaissances personnelles pour laquelle les deux grandes parties sont données (introduction, 2 partie, conclusion). Avant de choisir la question de synthèse, regardez si vous comprenez les questions posées !
  • Une dissertation accompagnée d’un dossier documentaire de 6 documents et dont la longueur doit faire environ deux copies doubles.

[(

1re étape : Analyse d’un sujet de dissertation (au bac : 10-15 mn)
L’analyse du sujet est fondamentale car un devoir hors-sujet est forcément un mauvais devoir qui ne peut pas donner une note supérieure à 5/20.
)]

Un sujet comporte deux types de mots :

  • des mots économiques ou sociaux qui déterminent le thème. Ces mots seront à définir en introduction. Si vous ne les comprenez pas, il sera impossible de faire la dissertation.
    Exemple : Existe-t-il toujours une classe ouvrière ?
    Les termes économiques et sociaux sont, ici : « classe » « ouvrière » ils renvoient au chapitre sur la stratification sociale.
    Il peut y avoir 2 phénomènes à étudier : dans ce cas, il s’agit toujours de montrer si l’un agit par rapport à l’autre.
    Exemple : L’évolution économique et sociale remet-elle en cause l’existence de la classe ouvrière ?
    Chaque partie devra traiter de 2 phénomènes. Il est donc interdit de faire une partie sur l’évolution économique et une partie sur la classe ouvrière.
  • des mots français ordinaires qui précisent la question et sont déterminants pour trouver un plan adapté. Ces mots forment ce que l’on appelle « la consigne ».
  • Une consigne explicite comporte un verbe d’action :
    • [*analyser*] c’est-à-dire décrire un phénomène puis rechercher ses causes et éventuellement ses conséquences,
    • [*discuter*] c’est-à-dire donner les arguments d’un débat, pour ou contre pour arriver à une réponse claire et précise, généralement nuancée, -** [*expliquer*] c’est-à-dire essayer de prouver une affirmation par un exposé ordonné d’idées ou d’arguments.
  • Lorsque la consigne n’est pas claire, par exemple « [*vous réfléchirez*], [*vous vous interrogerez*], [*vous montrerez*] »), vous devrez la remplacer par une des 3 consignes ci-dessus : analyser, expliquer, discuter.
  • Une consigne implicite ne comporte pas de verbe d’action, il faut donc trouver à quelle consigne elle fait référence. Exemple : Existe-t-il toujours une classe ouvrière ? L’intitulé ne comporte pas de verbe d’action, mais l’expression « existe-t-il ? » sous-entend un débat, il s’agira donc de débattre.

Lorsque vous avez déterminé la consigne, vous pouvez facilement trouver le plan-bateau adapté au sujet. Vous pourrez bien sûr choisir un plan plus original mais si vous n’en trouvez pas, le plan-bateau est très utile.

Type de sujet Plan-bateau
Plan-bateau
Analyser un phénomèneI. Les caractéristiques du phénomène ; II. Les causes ; III. Les conséquences
DiscuterPlan en 3 parties : I. Thèse ; II. Antithèse ; III. Synthèse
en 2 parties (réponse nuancée) : I. Thèse (ou antithèse) ; II. Mais... (On termine par la partie que l’on défend)
Expliquer une affirmationSeul le thème permet de trouver le plan mais chaque partie doit répondre au sujet.

[(

2e étape : rechercher des connaissances personnelles dans votre cours (en 4 h : 10-15 mn) Les noter sur une feuille de brouillon dans chacune des parties du plan-bateau : analyses, raisonnements, exemples.
)]

[(

3e étape : étude des documents (en 4h : 40 minutes)
)]
  • souligner les idées importantes dans le document et les raisonnements. S’il s’agit de statistiques, écrire la lecture d’un des nombres.
  • À gauche du document, sur la feuille, notez les idées du cours qui complètent le document. Si le document donne un exemple, il faut le compléter par une analyse ; s’il donne une analyse, il faut noter les analyses opposées si elles existent, trouver des exemples appropriés qui appuient ou contredisent cette analyse.
  • À droite du document, notez, la réponse apportée par le document au sujet.
  • Vous utiliserez vos notes lors de la rédaction du devoir.

[(

4e étape : faire un plan très détaillé (Durée : au bac 30 mn)
)]

Il doit préciser :

  • Les 2 ou 3 grandes parties : donnez une phrase comme titre, précisant ce que vous voulez démontrer.
  • Les sous-parties : idées, documents. Attention : les documents sont donnés dans un ordre quelconque, il est impossible de suivre l’ordre des documents pour faire le plan.
  • Vos phrases de transition (si vous n’arrivez pas à relier logiquement vos idées, il faut modifier le plan)

Une dissertation est comme une maison : c’est un ensemble de faits et d’analyses (des pierres) reliés logiquement entre eux (comme le ciment) pour répondre à un sujet (pour que la maison tienne et soit jolie). Vous pouvez utiliser un des plans trouvés dans la première phase ou en chercher un autre plus original. Il faut en particulier que les parties soient égales (si elles ne le sont pas et que vous en avez 3 : n’est-il pas possible d’en regrouper 2 ? Si vous n’en avez que 2, voyez si un autre plan est possible).

[(

5e étape : rédaction de l’introduction et de la conclusion (Durée : au bac 15 mn)
)]
  • La conclusion doit, comme l’introduction, être rédigée avant le développement pour deux raisons : il faut savoir ce que l’on veut démontrer pour que le développement soit cohérent, il est intéressant de rédiger le jour du bac la conclusion sur une feuille de bac pour être sûr d’avoir le temps de la rendre (les brouillons ne sont pas corrigés) : c’est un élément essentiel pour que le correcteur comprenne ce que vous avez voulu démontrer.
  • L’introduction comporte 4 parties [1] :
  • une amorce qui amène le sujet (un fait d’actualité, un débat théorique ou une approche historique ),
  • une reformulation du sujet qui doit montrer l’enjeu du sujet, préciser le cadre spatial et temporel : elle pose sous forme de question la problématique à laquelle le développement répondra (utilisez le verbe adapté : analyser, expliquer, discuter).
  • une annonce de plan
  • une justification du plan choisi
  • La conclusion comporte 2 parties :
  • la réponse claire, précise, en accord avec le développement, à la problématique posée en introduction (un résumé du développement est accepté) ;
  • une “ouverture” : poser une question différente du sujet initial mais lui étant lié. Attention : si vous revenez sur le sujet de la dissertation, vous montrez que vous ne l’avez pas compris et vous êtes sanctionné.

[(

6e étape : rédaction du devoir (Durée au bac : 2h 30)
)]
  • Etre lisible : il ne vous est pas demandé un style irréprochable, mais d’être compréhensible : pas de phrases sans verbe, la ponctuation est nécessaire, de même que les accents. Ce n’est pas ce que vous pensez qui est noté mais ce que vous écrivez. Imaginez que vous expliquez votre réponse à une personne que vous connaissez, qui ne connaît rien aux sciences économiques et sociales : vous devez tout préciser, être simple mais précis, sans oublier d’utiliser le vocabulaire adapté mais en l’expliquant.
  • Ne rien oublier : vous allez évidemment suivre le plan détaillé que vous avez préparé.
  • Commencez chaque partie par une introduction qui la présente (essayez de trouver un fil directeur, “ une problématique ”)
  • Pour chaque sous-partie :
  • Si la sous-partie utilise un document (ce n’est pas obligatoire, certaines sous-parties ne sont composées que d’idées personnelles), relisez le document que vous utilisez, il faut en tirer une idée, mais ne pas recopier ce qui est écrit.
  • Vous devez compléter ce document avec des idées personnelles (pensez : faits, causes, conséquences). Regardez ce que vous avez préparé, cherchez encore de nouvelles idées. Développez-les. Attention : les répétitions sont interdites et ajouter une idée sans respecter le plan détruit la cohérence.
  • À la fin de chaque idée, revenez sur le sujet pour insister sur ce que vous avez démontré,
  • Puis faites une phrase de transition : partir de l’idée précédente pour arriver logiquement à la suivante. Les “de plus” sont à proscrire, le but n’est pas de juxtaposer les idées mais de les lier logiquement.
  • Enfin allez à la ligne avant de commencer une nouvelle idée (= constituer un paragraphe).
  • Finissez chaque grande partie, sauf la dernière, par une conclusion partielle, qui précise votre réponse au sujet en résumant la partie, et par une phrase de transition vers la partie suivante.

TERMINEZ EN VOUS RELISANT ATTENTIVEMENT, vérifiez que vous êtes compréhensible, et corrigez vos fautes d’orthographe.

[1] les définitions des termes économiques et sociaux (ces définitions ne doivent pas être juxtaposées mais intégrées à l’amorce ou à la reformulation du sujet ou à la justification du plan)


Documents joints

Le document original d’Isabelle Gautier

26 février 2007
Document : Word
38 ko





Accueil du site | Plan du site | | Statistiques | visites : 627544

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Guide du professeur  Suivre la vie du site Les épreuves du bac   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License