Relation École-Entreprise

Barre de partage
Contacts

Arnaud Cade

Tel : 05 55 11 43 26

Philippe Jeulin

Tel : 05 55 11 41 00

Jean-Claude Sagne

Tel : 05 55 11 41 01

Isabelle Besanger

Tel : 05 55 11 43 32

Partenariat École-Entreprise

Association École-Entreprise

Chaque jour, dans l'Académie de Limoges, enseignants, chefs d'établissement, chefs de travaux, inspecteurs, conseillers en formation continue développent des coopérations avec les entreprises de leurs territoires, leurs salariés, leurs dirigeants, leurs représentants. Ce partenariat contractualisé par la convention du 25/09/2008 entre le Rectorat de l'Académie de Limoges et le Medef du Limousin a conduit dès le printemps 2009 à la signature de la charte académique « La découverte des métiers » à laquelle ont été associées les chambres consulaires et organisations patronales pour mettre en synergie les acteurs qui gouvernent la relation École-Entreprise sur l'ensemble du territoire régional.

L'association « École-Entreprise » compte parmi les structures fédératrices de ces initiatives et contribue particulièrement à la découverte des métiers et des professions par les équipes éducatives et les élèves des collèges et lycées du Limousin.

Le positionnement symbolique de son assemblée générale dans le cadre de la semaine école/entreprise réaffirme la volonté, partagée par l'Éducation nationale et le Medef, de mettre en avant cette organisation dont l'objectif est : d'initier, de développer et de multiplier toutes les passerelles possibles entre l'école et l'entreprise.

L'ensemble des actions de terrain conduites par cette association : visites d'entreprise, forum, interventions de professionnels dans les établissements dépassent largement le cadre contractuel et associent de manière effective les établissements scolaires et les entreprises. Ce travail d'équipe conduit dans la convivialité contribue indiscutablement à l'atteinte des objectifs nationaux de mise en œuvre du "parcours d'information, d'orientation et de découverte du monde économique et professionnel" et mérite à ce titre d'être valorisé, accompagné et démultiplié.

Deux associations « École-Entreprise » existent dans l'académie de Limoges : une en Creuse et une en Haute-Vienne. Ces deux associations sont alternativement sous la présidence du président du Medef départemental et du directeur académique des services de l'Éducation nationale.

Charte académique "la découverte des métiers"

Depuis plusieurs années, l'académie de Limoges est engagée dans des démarches partenariales avec le monde économique. Afin de formaliser les engagements réciproques que sont ceux de l'école et de l'entreprise, une charte académique « Découverte des métiers a été signée le 14 mai 2009 entre l'Éducation nationale, le Medef Limousin, La Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises du Limousin (CGPME), l'Union Professionnelle Artisanale du Limousin (UPA), la Chambre régionale de métiers et de l'artisanat du Limousin et la Chambre régionale de commerce et d'industrie du Limousin.

La charte académique « découverte des métiers » vise l'atteinte de trois objectifs :

  • Développer chez les élèves et les enseignants une culture du monde économique et professionnel et promouvoir la connaissance des formations et des métiers.
  • Construire des savoirs et des attitudes actives pour préparer les jeunes à leurs choix à l'occasion des périodes de transition scolaires, mais aussi leurs projets professionnels tout au long de la vie.
  • Permettre à chaque jeune d'élaborer son propre parcours de découverte des formations et des métiers pour des choix d'orientation éclairés.

Durant l'année scolaire 2013/2014 le Groupe La Poste et le Rectorat de l'Académie de Limoges ont décidé de se rapprocher afin de mieux apprendre à se connaitre. Plus d'une centaine de jeunes de la 5ème à la première ainsi que l'ensemble des conseillers d'orientation psychologues (COP) du 87 ont pu parfaire leur vision de La Poste et découvrir plusieurs de ses métiers en faisant la visite de plusieurs sites postaux sur la Haute Vienne : centre de tri, bureau de poste, service informatique et plusieurs services de la Banque Postale du Mas Loubier.

Document ressources pour la découverte des métiers

Mission Académique École-Entreprise (MAEE)

La Mission Académique École Entreprise est chargée de développer les actions de partenariat École/Entreprise. Elle accompagne et intervient auprès des établissements et contribue à l'animation d'actions de promotion des enseignements technologiques et professionnels.

La MAEE est sous la responsabilité du Dafpic, elle est assurée par deux Ingénieurs Pour l'École (IPE), Arnaud Cade et Philippe Jeulin, deux chargés de mission, Isabelle Besanger et Jean-Claude Sagne et une personne chargée de mission développement durable, ainsi que tous les collaborateurs ponctuels. Ils développent leurs activités en liaison avec les services du rectorat, et plus particulièrement avec les corps d'inspection, les services de l'orientation et la mission générale d'insertion.

La MAEE est sollicitée sur des études particulières liées à des familles de métiers et contribue à la valorisation d'une ou plusieurs filières technologiques ou professionnelles.

Elle vient en appui des actions conduites par les corps d'inspection, intervient au sein des établissements, représente l'Éducation nationale dans des manifestations de partenariat école-entreprise et conduit l'animation d'actions académiques de promotion des enseignements technologiques et professionnels.

Les axes de développement et les objectifs de la MAEE sont définis par un comité de pilotage composé des partenaires principaux de la relation école-entreprise.

Les Conseillers de l'Enseignement Technologique (CET)

Les CET concourent à la concertation permanente entre l'État et les organisations professionnelles prévues par l'article L. 335-8. Ils assurent une mission générale de liaison et d'information réciproque entre les branches d'activités professionnelles de leur compétence et les divers échelons de l'administration de l'Éducation nationale, ainsi que les établissements qui dispensent l'enseignement technologique, quels que soient le niveau de celui-ci et ses modalités.

Missions des Conseillers de l'Enseignement Technologique

Les articles D 335-38 et D 335-39 du code de l'éducation énoncent les missions susceptibles d'être confiées aux conseillers de l'enseignement technologique. Ces missions sont intégralement maintenues dans leur nombre et dans leur diversité mais elles doivent être hiérarchisées et personnalisées, en vue d'une meilleure lisibilité et d'une contractualisation de la relation qui unit les conseillers de l'enseignement technologique à l'Éducation nationale.

En matière de participation aux examens professionnels

Les conseillers de l'enseignement technologique assurent la présidence des jurys des CAP et des BEP. Ils peuvent également être membres des autres jurys d'examen dans lesquels une représentation professionnelle est prévue. Il est souhaitable, dans ce cadre, de faire davantage appel à eux tant au niveau IV qu'au niveau III.
La diversification des voies d'accès, des formes de l'examen (forme progressive ou globale), des modes d'évaluation (contrôle en cours de formation et/ou contrôle ponctuel) et des conditions de délivrance des diplômes professionnels et technologiques, notamment leur accès par la voie de la validation des acquis de l'expérience, renforce la nécessité de la présence des CET dans les dispositifs d'évaluation dont dépend plus que jamais la qualité des diplômes délivrés.

En qualité de partenaires des établissements de formation technologique et professionnelle

Les conseillers de l'enseignement technologique sont des interlocuteurs privilégiés pour les établissements en charge de la formation technologique et professionnelle (lycées, centres de formation d'apprentis, Greta) auprès desquels ils peuvent jouer un rôle de conseil et de facilitateur, notamment lors de l'analyse de l'offre de formation, de l'acquisition d'équipement, de la mise en place de coopérations technologiques et de partenariat avec le monde économique.

En qualité d'acteurs ressources pour l'éducation à l'orientation

Les conseillers de l'enseignement technologique sont appelés, en raison de leur vécu professionnel et de leur réseau relationnel, à apporter leur concours aux actions d'information sur les métiers en faveur des collégiens et des lycéens. Leur implication à la mise en œuvre du parcours de découverte des métiers et des formations et à l'élaboration du projet d'orientation scolaire et professionnelle de l'élève, prévue à l'article L 331-7 du code de l'éducation, peut revêtir différentes formes :

  • au collège, ils peuvent notamment participer à l'information sur les métiers et l'environnement économique et aider à la mise en place des activités pédagogiques et des stages destinés aux élèves à partir de la classe de cinquième ; leur contribution à la mise en œuvre de l'option découverte professionnelle en classe de troisième sera particulièrement recherchée ;
  • au lycée, ils peuvent apporter leur contribution à la connaissance des métiers, aux différentes possibilités de formation pour y accéder et aux évolutions de carrières possibles.

En matière d'expertise et de conseil

Conformément au code de l'éducation, les conseillers de l'enseignement technologique peuvent participer, en qualité de représentants qualifiés d'une activité professionnelle, aux diverses instances qui ont à connaître de l'enseignement technologique et professionnel et notamment aux commissions professionnelles consultatives, aux comités de coordination régionaux de l'emploi et de la formation professionnelle, aux commissions départementales de l'emploi et de l'insertion, aux conseils d'administration et aux commissions d'étude des établissements.
Vous veillerez à informer de cette possibilité les autorités qui arrêtent la composition de ces instances.
Par ailleurs, les conseillers de l'enseignement technologique peuvent être chargés de missions particulières ou d'enquêtes et leur contribution peut être sollicitée pour analyser la relation formation/emploi, en particulier dans le cadre des travaux préparatoires au plan régional de développement des formations professionnelles (P.R.D.F.P.) et à ses conventions annuelles d'application. Ils peuvent également accompagner la démarche qualité, notamment celle initiée par la labellisation des lycées des métiers.

Plates-formes technologiques (PFT)

Le concept de plate-forme technologique (PFT) a été élaboré par les ministères de l'enseignement et de la recherche afin de promouvoir et institutionnaliser la mission de soutien à l'innovation, et au transfert technologique des établissements d'enseignement et de formation. En Limousin la création de quatre PFT a été inscrite au contrat de plan 2000-2006, dans les domaines de la mécatronique, du bois-construction, des travaux publics et du bâtiment-réhabilitation. La PFT mécatronique a été lancée en avril 2002, les trois autres ont été homologuées par la Commission nationale d'expertise le 17 septembre 2003.

Plate-forme Technologique Bois-construction

La plate-forme technologique Bois-construction est un réseau d'établissements d'enseignement aux compétences technologiques et industrielles complémentaires et reconnues dans le domaine du bois. Adossée au laboratoire de recherche GEMH (Groupe d'Étude des Matériaux Hétérogènes), elle accompagne les entreprises dans le développement de leurs projets technologiques. Elle permet aux entreprises de la filière d'acquérir de nouvelles compétences techniques, de répondre à leurs demandes et de gagner des parts de marché dans la construction bois.

Ses domaines de compétences principaux sont :

  • conseils (marketing, stratégie de vente, financier et juridique, réglementation, dimensionnement),
  • prestations pour l'étude et la réalisation de projets technologiques,
  • réalisation d'essais (structures et matériaux, vieillissement du bois),
  • études thermiques des constructions bois et des isolants,
  • formations adaptées (en continue ou en alternance),
  •  veille technologique par des journées techniques.

En savoir plus ...

Plate-forme technologique Bâtiment-réhabilitation

La plate-forme technologique Bâtiment-réhabilitation participe au développement du tissu économique local dans le domaine du bâtiment et plus particulièrement de la réhabilitation. Elle met à la disposition des entreprises, par le biais des établissements partenaires, ses compétences en matière de formation, d'information, d'organisation et de recherche. Par la constitution d'un réseau de professionnels, d'enseignants et de chercheurs, elle va permettre les échanges technologiques et organisationnels.

Ses domaines de compétences principaux sont :

  • matériaux et techniques de construction, organisation des chantiers,
  • prévention des risques professionnels,
  • production énergétique, climatisation,
  • automatismes de l'habitat.

En savoir plus ...

Plate-forme technologique Ramséis

La plate-forme Ramséis intervient dans le secteur de la mécatronique. L'activité mécatronique concerne la conception, l'optimisation, la réalisation, les tests, la maintenance de systèmes industriels. Elle est présente dans tous les domaines : procédés industriels, équipements de laboratoires, transports, secteurs agroalimentaires et biens d'équipements.

La plate-forme Ramséis intervient dans le secteur de la mécatronique. L'activité mécatronique concerne la conception, l'optimisation, la réalisation, les tests, la maintenance de systèmes industriels. Elle est présente dans tous les domaines : procédés industriels, équipements de laboratoires, transports, secteurs agroalimentaires et biens d'équipements.

Son rôle :
Le réseau Mécatronique du Limousin mutualise les moyens humains et matériels de 4 établissements : les lycées Turgot de Limoges et Cabanis de Brive, l'Ensil, l'IUT du Limousin département Génie mécanique et productique, dans les domaines de la conception, du prototypage et des essais de systèmes mécatroniques. Il joue un rôle d'assistance technique auprès des TPE / PME, locales et régionales, voire nationales.

Ses compétences :
a) le Génie mécanique : modélisation et simulation cinématique et dynamique des systèmes mécaniques. Résistances des structures. Recherche et choix de matériaux, recherche de procédés. FAO et prototypage rapide. Découpe par laser. Usinage (UGV) 5 axes. Métrologie tridimensionnelle. Métrologie de surface, numérisation 3D, topologie de surface.
b) Le Génie électrique : électronique, électrotechnique, instrumentation, traitement du signal, régulation, asservissement. Informatique industrielle, étude de systèmes automatisés, programmation d'automates, systèmes de supervision, acquisition de données, programmation sous : Java, Labview.

En savoir plus ...

 

Plate-forme technologique Travaux Publics

La PFT Travaux Publics rapproche les entreprises et les centres de formation aux métiers des Travaux Publics. Elle met à la disposition des entreprises régionales, et notamment des PME, les ressources (humaines, matérielles, documentaires, d'informations diverses...) dont disposent les établissements de formation et de recherche constituant le dispositif.

Ses domaines de compétences principaux sont :

  • gestion de la sécurité des personnes et la maintenance des matériels,
  • recyclage des excédents de chantiers, le remblaiement des tranchées et la protection des canalisations enterrées,
  • diagnostic et réparation des chaussées (revêtements de surface et fissures).

En savoir plus ...

Barre de partage
  • Agrandir
  • Imprimer

Directions des services départementaux de l'Éducation nationale

Carte des établissements de France

Bouquet de services en ligne

Campagnes nationales

Devenez psychologue scolaire : inscrivez-vous au concours du 7 février au 7 mars 2017

Bannière : Téléchargez l'appli e-parents

Visuel : SAIP Système d'alerte et d'information des populations

Illustration : Téléchargez les horaires de l'école de votre enfant

Non au harcèlement, élèves, parents, professionnels : appelez le 30 20, du lundi au vendredi de 9h à 18h, appel gratuit

Visuel : Handicap tous concernés

Visuel : Refondation de l'école

Visuel : L'école change avec le numérique

Où se former aux métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation ?

Contact