Barre de partage

Capital Filles

Signature d'une convention entre l'Etat et Capital Filles, association en faveur de jeunes filles issues des zones d'éducation prioritaire et rurales 2012

Le 17 avril 2012, une convention a été signée, unissant l'Etat (ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche ; ministère de l'apprentissage et de la formation professionnelle) et six grandes entreprises (Alcatel-Lucent, L'Oréal, Orange, Société Générale, STMicroelectronics et Vinci) autour du programme Capital Filles.

Cette convention est destinée à favoriser l'insertion professionnelle de jeunes filles issues des zones d'éducation prioritaire et des zones rurales.

Initié par Orange en 2011, le programme Capital Filles repose sur l'engagement conjoint de « marraines » (collaboratrices volontaires des entreprises partenaires) et des enseignants qui, ensemble, favorisent la rencontre entre les jeunes filles et le monde de l'entreprise.

Capital Filles s'est fixé trois objectifs :

  • lutter contre les stéréotypes liés au genre, en invitant les jeunes filles à découvrir des filières industrielles et technologiques d'avenir, encore traditionnellement très masculines ·
  • promouvoir, au travers de témoignages et d'exemples concrets, les secteurs d'activités et les métiers porteurs ainsi que les formations courtes (Bac+2) qui y mènent ·
  • encourager les parcours en alternance pour se former, avec un premier salaire, tout en s'insérant dans le monde de l'entreprise.

Capital Filles intervient dès la seconde générale et technologique, année clé pour le choix des filières bac et post bac (Bac+2) et jusqu'en fin de BTS ou DUT (Bac+2) sous deux formes : ·

  • des ateliers collectifs, accueillis au sein des lycées et des CFA et IUT partenaires, et animés conjointement par les enseignants et des professionnelles des entreprises partenaires : découverte des entreprises de la région et des métiers d'avenir, prendre confiance en soi et en ses potentiels, statut des femmes dans l'entreprise, formations en alternance, fonctionnement des entreprises... ·
  • du tutorat individuel assuré par les « marraines » en terminale et en 2ème année de BTS et de DUT : construction du projet professionnel, recherche du premier emploi, décision ou non de poursuivre leurs études au delà d'un BTS ou un DUT...

Capital Filles est d'ores et déjà présent dans onze académies (Aix-Marseille, Créteil, Grenoble, Lille, Lyon, Nancy-Metz, Nice, Paris, Rennes, Strasbourg, Versailles) et prévoit une couverture nationale dans les deux ans. A ce jour, 35 lycées sélectionnés par le ministère de l'Education nationale sont partenaires ainsi que 43 CFA et IUT. Pour l'année scolaire 2011/2012, plus de 300 marraines volontaires sont mobilisées et plus de 900 jeunes filles auront intégré le programme fin juin 2012.

Capital filles

Barre de partage
  • Agrandir
  • Imprimer

Directions des services départementaux de l'Éducation nationale

Carte des établissements de France

Bouquet de services en ligne

Campagnes nationales

Des milliers de ressources pour enseigner avec le numérique

Bannière : Téléchargez l'appli e-parents

Visuel : SAIP Système d'alerte et d'information des populations

Illustration : Téléchargez les horaires de l'école de votre enfant

Non au harcèlement, élèves, parents, professionnels : appelez le 30 20, du lundi au vendredi de 9h à 18h, appel gratuit

Visuel : Handicap tous concernés

Visuel : L'école change avec le numérique

Où se former aux métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation ?

Contact