Toute l'actualité

Barre de partage

L'académie de Limoges dit « non » au harcèlement scolaire

Dans le cadre de la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire, ce jeudi 7 novembre, l'académie de Limoges a remis le prix du concours « Non au harcèlement » aux collégiens de Jean Lurçat à Brive. Le prix consiste en la création d'un support de communication (affiche ou vidéo) accompagnant le projet de lutte contre le harcèlement que les élèves portent au sein de leur établissement.

La rectrice Anne Laude, remet le prix aux élèves

« On regarde cette affiche. On lit votre texte. Le noir parle à la solitude. Et dans la discussion interrompue de l'élève à son cartable qu'il regarde tel un fidèle compagnon qui ne sait plus quoi faire sauf être là, on comprend grâce à votre photo et à quelques mots, le désarroi profond de cet élève brisé par le harcèlement. Pourtant rien n'est montré de ce qui l'a conduit ici, et en ne montrant rien, vous nous présentez tout le champ des possibles. »

C'est par ces quelques mots que le proviseur du collège Jean Lurçat de Brive, Jean-François Couchard, décrit le coup de cœur académique réalisé par 4 élèves, Loris Daney, Chloé Tabel, Justine et Manon Lebaron. Ces derniers se sont vu remettre le diplôme « Non au Harcèlement » par Anne Laude, rectrice de l'académie de Limoges ainsi qu'un chèque de 1 000€ remis par la MAE.

« Sous le haut patronage de Mme la rectrice je vais remettre le chèque de 1 000€ à votre chef d'établissement au nom de la MAE qui permettra de récompenser votre classe et surtout de vous donner les moyens de poursuivre votre projet de lutte contre le harcèlement », déclare Mme Deledalle, représentante de la MAE, rejointe par la professeure documentaliste Caroline Berry qui encourage ses élèves à se rapprocher du site https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr pour devenir ambassadeurs contre le harcèlement.

Une initiative relayée par les élèves et les professeurs

Ce projet a démarré au cours de l'année scolaire 2018-2019 sur la base du volontariat. La professeure documentaliste, Caroline Berry avait ouvert un atelier pour parler du harcèlement scolaire avec les élèves. L'idée était de présenter aux élèves le concours d'affiches et de vidéos afin de produire un outil de prévention contre le harcèlement scolaire. Enthousiasmés par ce projet plusieurs enseignants ont rejoint cette initiative en encourageant leurs élèves à réaliser des outils de prévention. Parmi eux figure, notamment la professeure des écoles spécialisée Nathalie Cessac, qui salue cette cérémonie de remise de prix qui permet de clôturer et valoriser le travail des élèves.

C'est une dizaine de productions plus pertinentes les unes que les autres qui ont été réalisées par les élèves du collège Jean Lurçat. Plusieurs groupes d'élèves ont imaginé et réalisé des affiches avec des slogans percutants.

Ilan Simao, élève en 4ème explique notamment ce que son équipe a voulu exprimer avec leur affiche Et si vous les regardiez tels qu'ils sont vraiment : « Nous avons représenté deux personnes qui se regardent dans le miroir. De prime abord ils semblent normaux, mais leur reflet respectif montre un harceleur et une personne harcelée. Notre objectif est de faire comprendre à nos camarades qu'il faut en parler et ne pas se cacher. »

Océane Conjat et Romane Felix ont réalisé, quant à elles, l'affiche ça ne coûte rien d'intervenir mais ça peut tout changer ! « Notre affiche représente une fille en pleurs qui se fait harceler par d'autres camarades qui lui écrivent des mots vulgaires sur le corps et lui coupent les cheveux » décrivent-elles. Ce concours a permis à certains élèves tels qu'Océane Conjat de s'investir encore plus dans la lutte contre le harcèlement scolaire. Elle est notamment intervenue dans son ancienne école primaire de Saint-Germain les Vergnes en mars 2019 pour sensibiliser les élèves de CM2 sur ce sujet qu'est le harcèlement.

Une lutte contre le harcèlement de tous les instants

« Alors, évidemment, ce prix fait partie de ceux qu'on aimerait ne plus devoir remettre... cela signifierait qu'on en aurait terminé avec ce sujet tellement délicat et problématique qu'est le harcèlement... Cependant, c'est une réalité qui existe, qui persiste et contre laquelle il faut lutter chacun à notre niveau, chaque jour, chaque instant. Trop d'élèves sont encore victimes ; trop de silence entoure ces situations. Ce silence doit cesser pour que la parole, l'espoir et la justice reprennent leurs droits », spécifie Mme la rectrice.

En 2018 - 2019, 51 situations de harcèlement ont été déclarées en milieu scolaire dans l'académie de Limoges. Ce chiffre encore trop élevé comme l'a précisé la rectrice dans son discours, se réduit pourtant chaque année dans notre académie.
Madame Caroline Berry suggère, pour aller plus loin dans ces actions contre le harcèlement, de développer toutes les compétences psychosociales et émotionnelles des élèves : « c'est-à-dire savoir communiquer, savoir gérer son stress, développer l'empathie également car la plupart du temps les harceleurs sont des élèves qui sont dans l'incapacité d'être dans l'empathie et une fois qu'ils prennent conscience qu'ils provoquent des désagréments chez les autres, ça leur permet par la suite de revoir leur comportement. »

Au niveau académique, un protocole harcèlement est également en vigueur. Il repose sur des personnes formées qui maillent le territoire et sont à même de répondre à toute situation de harcèlement. Ces personnes ressources, formées à l'écoute et à l'action sont notamment la référente académique Françoise Des Champs de Verneix, trois référents départementales harcèlement et les médecins, infirmiers et services sociaux des DSDEN. L'académie de Limoges organise en outre différents événements annuels tels que le concours « Non au harcèlement » ou le hackathon « Brisons le silence » qui mobilisent élèves et personnels afin de les sensibiliser et de les mobiliser en faveur de la lutte contre le harcèlement.

Cette cérémonie s'est terminée par les félicitations du proviseur du collège Jean Lurçat : « Permettez-moi de témoigner de ma fierté et de l'émotion que nous avons à votre endroit, vous les élèves et vous les enseignants pour le travail réalisé, pour ce travail fraternel qui touche ainsi un bout d'universel. »

Barre de partage
  • Agrandir
  • Imprimer

Directions des services départementaux de l'Éducation nationale

Carte des établissements de France

Bouquet de services en ligne

Campagnes nationales

Vous souhaitez devenir enseignant ?

La mallette des parents, accompagner ensemble les enfants vers la réussite

Non au harcèlement, élèves, parents, professionnels : appelez le 30 20, du lundi au vendredi de 9h à 18h, appel gratuit

Visuel : Handicap tous concernés

Visuel : L'école change avec le numérique