Toute l'actualité

Barre de partage

Le lycée Turgot à Limoges lauréat des Olympiades de sciences de l'ingénieur !

Une équipe du lycée Turgot à Limoges a brillamment remporté la finale nationale de la dixième édition des Olympiades de sciences de l'ingénieur qui s'est déroulée le 28 mai 2019 à Palaiseau (EDF Lab). 1 500 équipes concouraient au départ de la compétition, 66 ont été sélectionnées pour la finale, et c'est donc une équipe de terminale S - option Sciences de l'ingénieur (SI) du lycée Turgot à Limoges qui a gagné cette année.

Les Olympiades de sciences de l'ingénieur sont organisées depuis 10 ans par l'Union des professeurs de Sciences et techniques industrielles (UPSTI). Ce 1er concours national de sciences et technologie à destination des lycéens s'adresse à des élèves de première et de terminale scientifiques et technologiques des lycées d'enseignement général et technologique.

Le concours vise à :

  • apprécier et récompenser des projets expérimentaux pluri-technologiques en Sciences de l'ingénieur ;
  • développer chez les élèves l'esprit d'initiative, le goût pour la recherche et les compétences de l'ingénieur.

L'équipe du lycée Turgot, composée de Yaëlle Chazeau, Louise Garnier, Enzo Pécout, Mathis Planche et Luc Chaumeny, était encadrée par 2 enseignants de Sciences de l'ingénieur (Thierry Bennegen et Mehdy Djellal) et a brillamment obtenu le premier prix national, en présentant son projet innovant de bateau, baptisé « Aqua'nalyse ». Les élèves ont ainsi mis en œuvre leurs compétences de futurs ingénieurs.

L'équipe des élèves devant leur réalisation

Ces 5 élèves se sont particulièrement distingués des autres projets de qualité qui ont été présentés par les compétiteurs, grâce à la cohésion de leur équipe et leurs qualités de communication exceptionnelles.

Leur projet, pluridisciplinaire et pluri-technologique, a débouché sur une réalisation innovante et fonctionnelle, dans une démarche de conception d'ingénieur, sous la forme d'un bateau télécommandé via un smartphone capable de se déplacer sur l'eau, de s'immobiliser et de faire des mesures de PH de température et de turbidité, en immergeant ses capteurs à une profondeur pouvant aller jusqu'à 10 mètres.

L'objectif de cette réalisation innovante est de contrôler la qualité de l'eau d'un étang, d'un lac ou d'une réserve d'eau afin :

  • d'améliorer l'attractivité du site
  • d'anticiper des traitements de l'eau en amont
  • d'améliorer la qualité de l'eau par la suite

Les données sont enregistrées automatiquement sur une carte mémoire, avec un horodatage et la géolocalisation de la mesure par GPS. Les mesures sont également transmises sur le smartphone, afin de pouvoir être exploitées et contrôlées à la fin de chaque phase de mesures. Le coût d'un tel appareil est estimé à 300 euros.

D'ores et déjà, l'Office international de l'eau est intéressé par ce prototype fonctionnel qui associe :

  • originalité/innovation
  • défi technologique
  • capacité de solution
  • pertinence des expériences
Barre de partage
  • Agrandir
  • Imprimer

Directions des services départementaux de l'Éducation nationale

Carte des établissements de France

Bouquet de services en ligne

Campagnes nationales

Vous souhaitez devenir enseignant ?

La mallette des parents, accompagner ensemble les enfants vers la réussite

Non au harcèlement, élèves, parents, professionnels : appelez le 30 20, du lundi au vendredi de 9h à 18h, appel gratuit

Visuel : Handicap tous concernés

Visuel : L'école change avec le numérique

Label Enseignement supérieur

Contact