Toute l'actualité

Barre de partage

Visite du recteur à l'école primaire de Saint-Germain-les-Vergnes et du dispositif d'accueil des élèves autistes Aramis

Jeudi 1er décembre 2016, le recteur d'académie, chancelier des universités, Pierre-Yves Duwoye s'est rendu à l'école primaire de Saint-Germain-les-Vergnes, en Corrèze, pour visiter, en présence du maire Alain Penot, et de Karine Attouch, assistante parlementaire du député Alain Ballay, le dispositif d'accueil des élèves autistes Aramis (Autorégulation de l'autisme en milieu d'inclusion scolaire). L'Adapei* de la Corrèze et l'ARS**, partenaires du dispositif, étaient représentées par Anne-Sophie Morena, directrice du pôle autisme, et Sandrine Monteil, directrice du pôle enfance, pour l'Adapei, ainsi que par Romain Alexandre, directeur de la délégation départementale, et le docteur Isabelle Plas, conseiller médical, pour l'ARS Nouvelle-Aquitaine.

Deux photos de la visite à l'école primaire de Saint-Germain-les-Vergnes

En déclinaison du 3e plan autisme et de la loi de refondation pour l'Ecole de la République, le dispositif expérimental Aramis repose sur un engagement fort en faveur :

  • de l'inclusion des personnes en situation de handicap et plus particulièrement des enfants avec autisme en milieu scolaire ordinaire ;
  • d'une stratégie de parcours renforcée et sans rupture de continuité, menée en partenariat entre l'Education nationale et le milieu médico-social.

Ce dispositif est né d'un long et important partenariat entre l'académie de Limoges et l'Adapei de la Corrèze, en lien avec Stéphane Beaulne, chercheur clinicien et professeur à l'université de Nipissing (Ontario, Canada), expert en autisme, qui exerce au Canada et qui prône un modèle dit « d'autorégulation ». Ce modèle est financé par les ministères canadiens de l'Education et de la Santé, intégré au sein du programme scolaire. L'autorégulation fait aujourd'hui partie des compétences à acquérir par tous les élèves. Il s'inscrit dans le cadre de l'inclusion scolaire des élèves autistes, notamment sur la notion de parcours au sein des classes ordinaires.

Il correspond, selon la philosophie de l'inclusion, à une volonté partagée, entre l'Education nationale et le milieu médico-social, de rechercher un nouveau dispositif pouvant s'adresser non seulement à des enfants autistes, mais aussi à tous les élèves et ainsi rejaillir sur les pratiques enseignantes.

Le dispositif s'adresse à des enfants avec TSA (trouble du spectre autistique) en capacité de suivre une scolarité ordinaire au niveau des apprentissages dont le niveau cognitif correct est souvent masqué par les troubles du comportement importants, les empêchant de rentrer dans des apprentissages scolaires.

Cette méthode est une méthode comportementale d'apprentissage, qui repose sur les facteurs suivants :

  • une démarche ABA (applied behavior analysis, analyse appliquée du comportement), conforme aux recommandations de la HAS (haute autorité de santé) et de l'ANESM (agence nationale d'évaluation des établissements et services médicosociaux) et en accord avec les valeurs d'inclusion portées par l'ARS et la Fegapei*** ;
  • une technique permettant de lever les freins à l'apprentissage des enfants avec autisme, en leur permettant de développer des compétences émotionnelles et sociales, sans lesquelles ils ne peuvent suivre un cours ;
  • un modèle éducatif novateur et inclusif, qui travaille sur l'ensemble de l'environnement scolaire et ne stigmatise pas les enfants avec autisme. Il se déploie, au contraire, dans toute l'école et à l'avantage de tous : enfants (avec ou sans autisme), instituteurs, accompagnateurs et aidants familiaux ;
  • une démarche qui repose sur la stimulation positive et les progrès des enfants et les accompagne progressivement vers une plus grande autonomie ;
  • en cela, il est un levier efficace pour lutter contre toutes les formes de troubles de l'apprentissage.

Le dispositif Aramis a été ouvert à l'école primaire de Saint-Germain-les-Vergnes à la rentrée 2015 et peut accueillir jusqu'à dix élèves.

* Adapei : association départementale de parents de personnes handicapées mentales et de leurs amis
** ARS : agence régionale de santé
*** Fegapei : fédération nationale des associations gestionnaires au service des personnes handicapées et fragiles

Barre de partage
  • Agrandir
  • Imprimer

Directions des services départementaux de l'Éducation nationale

Carte des établissements de France

Bouquet de services en ligne

Campagnes nationales

Des milliers de ressources pour enseigner avec le numérique

Bannière : Téléchargez l'appli e-parents

Visuel : SAIP Système d'alerte et d'information des populations

Illustration : Téléchargez les horaires de l'école de votre enfant

Non au harcèlement, élèves, parents, professionnels : appelez le 30 20, du lundi au vendredi de 9h à 18h, appel gratuit

Visuel : Handicap tous concernés

Visuel : L'école change avec le numérique

Où se former aux métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation ?

Contact