Vers les ARCHIVES : 2001
Vers les ARCHIVES : 2002
Vers les ARCHIVES : 2003

LES FORMATIONS: les stages arts plastiques et leurs compte-rendus 2003


LES STAGES


Cliquez sur le code pour accéder au compte-rendu du stage

CODE INTITULÉ LIEU DATE(S)
APL001
Le photographique dans les pratiques actuelles
IUFM 87
06/02/04 - 05/04/04
Construire une progression en arts plastiques
87 - 23 - 19
16/02/04 -18/03/04
Enseigner les arts plastiques
IUFM 87
18/11/03 - 01/12/03 - 16/02/03


STAGE intitulé : Le photographique dans les pratiques actuelles
Code : APL001
Lieux
Public Enseignants d'arts plastiques.
Dates: 06 février 2004 - 05 mai 2004
Documents de travail :
    proposés aux stagiaires
    en cours d'expérimentation
    poduits par les stagiaires
    productions d'élèves


PLAN DE LA JOURNEE du 6 février 2004

Fonctionnement de type « séminaire »

PLAN DE LA JOURNEE du 5 mai 2004

PISTES PROPOSEES


STAGE intitulé : Construire une progression en arts plastiques
Code : APL501
Lieux Limoges - Brive
Public Enseignants d'arts plastiques.
Dates: 16/02/04 -08/03/04 - 18/03/04
Documents de travail :
    proposés aux stagiaires
    en cours d'expérimentation
    poduits par les stagiaires
Fiches de synthèse - - - - -
    productions d'élèves

Harmoniser les pratiques
concevoir des progressions
penser les articulations entre les séquences
Lycée d’Arsonval

DÉROULEMENT :

Proposition de recherche : En vous aidant des programmes, concevez une progression sur le premier trimestre .
Consignes : Votre démarche doit être réflexive par rapport à la notion de progression .
Pistes : types de progressions ? Échelle de progression ? obstacles et dynamique de la progression ?
Prévoir une restitution orale
Rédiger une fiche de synthèse exploitable en vue de la restitution


Fiche de synthèse du groupe de Travail niveau 6ème

Progression elliptique

Cours 1 - Présentation de la classe et des arts plastiques

Cours 2 - Autour du conte (séquence de 3 heures)

Travail à partir d'un texte
Technique : découpage / collage
Incitation : Créer sur votre feuille (espace à 2 dimensions) l'illusion de la profondeur (troisième dimensions) qui permettra au héros de s'échapper au fonds du tableau…(rêve)
Objectif : suggérer un espace en utilisant les couleurs et l' échelonnement des plans (notion de Taille, d'échelle, couleurs, valeurs, 2D, 3D).

- Les notions d'espace suggéré et d'échelle seront revus et approfondis (progression) en classe de 5ème(notion de perspective) -

La séquence se termine par un affichage collectif

Repères, références artistiques : vidéo, diapos Picasso, surréalistes,nouveaux réalistes, Dali, etc.

Cours 3 - Autour du vide, dessin dans l'espace

Fabriquer un portrait ou un animal qui se voit de près ou de loin à partir de fil de fer, fil de téléphone sans les couper.

Références : Calder, Niki de St Phalle

Objectif : mettre en espace à trois dimensions, faire prendre conscience de l'espace réalité volume, plein, vide.

La notion pourra faire l'objet d'une continuité, d'un rappel (progression) au second trimestre en abordant le rond de bosse (sculpture de savon par exemple)


Fiche de synthèse du groupe de Travail niveau 5ème

Les différents types de progressions en arts plastiques
1 - LINÉAIRE
2 - ACCUMULATION STRATIFICATION
3 - POUPÉES GIGOGNES
OU CERCLES CONCENTRIQUES
Chaque pas est utile, mais aussi indispensable à l'ensemble
Un ordre est impératif.Enchaînement de notions : la notion 1 étant indispensable à la notion 2, à sa compréhension.
L'ordre importe peu à chaque notion une pile.
Chacun classe, s'organise comme il l'entend, progresse à son ryyhme.
Élargir ses connaissances, son champ d'action
Mélange des notions.
Croisement des apports.
- Savoir faire.
- Savoir notionnel
- Savoir être // l'autonomie dans l'attitude artistique.

1 - Représentez vos vacances - (travaux mis "sous le coude")

- Geste / outil Succession de notions avec incitations (sur tout le cycle central) ou à rebondir en fonction des réponses des élèves.
- Couleur
- Matière - Matériaux
- Composition
- Style graphisme

2 - Reprendre après quelques mois le travail de départ "Prèsentez vos vacances" mesurer les écarts, la progression


Fiche de synthèse du groupe de Travail niveau 4ème

Quelle différence y a t'il entre une démarche et une progression ?
- Une progression s'adapte à la curiosité et aux réponses plastiques des élèves.
- C'est un cheminement de notion en notion par approfondissement.

Proposition de progression autour de la question de l'espace

1- Incitation : "La couleur crée la forme"
Durée de la séquence : 2 heures
Références :

2- Incitation : "Faire le plein / faire le vide"
Durée de la séquence : 2 heures
- Séquence d'oral avec présentation d'œuvres
- Faire émerger la notion d'écart entre espace suggéré et espace réel.
Références :

3- Incitation : "Accuuler/combiner/ adapter"
Durée de la séquence : 3 heures
- Création de volumes
- Installation dans un lieu Le volume s'adapte au lieu construit : l'architecture (la classe, le collège, l'extérieur)
Références :


Fiche de synthèse du groupe de Travail niveau 3ème

A Questions générales autour de la progression

Quelle forme peut prendre une progression en Arts Plastiques ?

A - un enchaînement de séquences autour d'une même notion ou de notions liées

B - Une seule séquence (ou un seul projet) abordant différents aspects de la même notion (ou de notions liées)

C - Une suite d'expériences en vue de réaliser un projet

Cette dernière solution semblait opératoire en Lycée.
Nos expériences professionnelles respectives nous ont amené, dans le cadre du collège à privilégier l'enchaînement de séquences (où les élèves peuvent manifester des difficultés de « projection », de réinvestissement des connaissances voire de concentration, ce qui implique des séquences courtes).

Une question posée ensuite fut : est-il préférable de proposer des « séquences imposées » ou plutôt de proposer à l'élève de choisir son rythme, son cheminement dans les séquences en l'informant sur le but final de cette progression ?
La première solution a été privilégiée, en prévoyant un bilan à la fin de chaques étapes ainsi qu'un bilan final (dans un soucis d'éviter de désorienter les collégiens).


II - Quelles peuvent être les significations du terme progression dans le cours d'Arts Plastiques ?

Une évolution de la complexité du contenu notionnel

Un lien vers d'autres notions (étant donné l'articulation en rhizome des différentes notions abordées dans le cours).

Une évolution de la méthode de travail, de la situation pédagogique (vers une plus grande autonomie de l'élève)

B - Choix d'une direction de travail au sein de programme de 3°

Nous avons choisi de travailler sur la question de la relation du corps à la production artistique.

Cette question nous est apparu comme spécifique au programme de 3° et comme fondamentale dans l'approche des Arts Plastiques au Collège.

En abordant les notions de posture et d'occupation de l'espace, il nous a semblé que les élèves pouvaient rencontrer des « retenues » ou des « réticences » devant la demande d'utiliser leur corps.
Une progression permettant de passer du champ de la représentation au champ du performatif (à priori moins confortable et moins familier) paraît nécessaire.

C - Proposition d'une progression en plusieurs séquences

- Organisation générale (cf A II)
- L'idée générale fut de développer, au cours des séquences une progression dans les notions abordées : le point de départ étant la gestuelle picturale, s'enchaînant avec l'utilisation du corps entier (de la trace du corps à la performance / chorégraphie), le point final s'articulant autour de la relation au corps du spectateur.
Un passage s'effectue de la représentation à la trace puis à la présentation et enfin au dispositif interactif (ou à l'installation).

- Cet ensemble de séquence permet également d'établir une connexion avec le champ de l'architecture, inscrit au programme de 3° (et pouvant être abordé dans ce cas de figure au 2° trimestre, dans une suite logique).

- Nous avons aussi souhaité développer une progression dans la méthode de travail, les séquences laissant de plus en plus d'amplitude à l'élève et demandant de plus en plus d'autonomie dans le processus de réalisation.

Le projet personnel faisant partie intégrante du programme de 3°, nous avons pensé qu'il était possible de le « préparer » en intégrant une partie « projet » au sein du dispositif.

Amorces de séquences

Séquence 1
Incitation : Occuper la surface....

Support : papier, format 1m * 1,50m (disposé horizontalement ou verticalement)
Contrainte : effectuer un seul geste (répété)
Outil : pinceau brosse (taille : ntre 30 et 50)

Exemplification :
Jackson Pollock
Olivier Debré

Notions abordées :
geste
amplitude
régularité
variation
traces du processus de réalisation
(étendue)

Durée de la séquence : entre 1 et 2 heures

Séquence 2
Incitation : A coup de peinture, un portrait...

Support : papier, format 1m * 1,50m (disposé horizontalement ou verticalement)
Médium : peinture
Outils : libres
Contrainte : remplir toute la surface

Exemplification :
De Kooning
Baselitz

Notions abordées :
geste
traces du processus de réalisation
représentation du corps
(format)

Durée de la séquence : entre 1 et 2 heures

NB :
Dans le cas de classes ayant des réticences à quitter le domaine de l'image, il serait possible de commencer par la 2° séquence avant d'aborder la première.

Séquence 3
Incitation : Chercher une place dans cette feuille de papier.........et gardez-en la trace.

Support : papier, format 2m x 1,50m
Médium & outils : libres

Notions abordées :
occupation
empreinte
rapport plein / vide

Exemplification :
Yves Klein Anthropométrie
Whitered
Vélicovick (corps en mouvement)

Résultats possibles concernant la trace : empreintes directes, tracé de contours, découpe, évidement....

Durée de la séquence :2 heures

Séquence 4
Incitation : Investissez cet espace....

Espace : imposé & identique pour tous les élèves (espace réduit dans la salle de classe : armoire, organisation de tables...)
Matériau : votre corps
Contrainte :
- durée de la réalisation : entre 3 et 5mn (enregistrée en vidéo, après une phase d'expérimentation d'un temps équivalent)

Une rapide analyse écrite de l'expérience personnelle réalisée et vécue viendra terminer la séquence.

Notions abordées :
performance
action
temporalité
relation corps / espace

Exemplification :
Abramovic & Ullay
Denis Oppenheim « parallel stress »
Christian Rizzo

Durée de la séquence : 2 heures

NB : Il semble par ailleurs possible ici de développer une transversalité avec l'EPS.

Séquence 5
Incitation : Elaborez un projet visant à parasiter un lieu du collège (de votre choix) par une installation

À rendre :
- une maquette (Matériaux : libres)
- une fiche explicitant :
- les raisons de votre choix de lieu
- une analyse de sa fonction
- une prévision des transformations occasionnées par votre installation.

Une présentation orale de chaque projet par leur auteur viendra clore la séquence.

Notions : Relation spectateur / oeuvre
installation
dispositif interactif
fonction

Exemplification : individualisée
Différente suivant les projets. Au cours du projet, l'enseignant oriente chaque élève vers des références (si possible, l'élève cherche lui-même une partie des références).
Entres autres possibilités envisagées : Christo, Sotto (pénétrables), Shigeru Ban (architectures temporaires...)


Fiche de synthèse du groupe de Travail niveau seconde

Réflexions de départ en vrac :
Progression : lier des notions / articuler. Chaque expérience apportant quelque chose de plus.
Repérer une situation de projet : repérer la capacité d’autonomie chez l’élève.
Les consignes réduisent le champ des choix, les contraintes peuvent avoir une connotation négative.
Les critères d’évaluation doivent être repérables dans les consignes (les élèves doivent pouvoir s’y retrouver).

Il peut y avoir une progression à l’intérieur de la séquence, sur un nombre donné de projets au cours de l’année, une progression par élève, une progression opportuniste ( induite par les élèves).

Concevoir une progression en classe de seconde sur le premier trimestre.
Programme : l’œuvre et l’image.
Progression sur une séquence qui s’étalera sur le trimestre.
L’objectif est de confronter les élèves à la nature de l’image à travers la question du support ( matérialité).
Ils seront donc amener à progresser de l’image relevant du tactile, du relief, de la matérialité à l’image conceptuelle, virtuelle.

En préambule il sera nécessaire dans une séance de présentation du travail du trimestre de définir l’image et les conditions de réalisation de celle-ci : 1ère séance où on pourra décliner les différents types d’images (image médiatique, image publicitaire, image documentaire, image d’œuvre d’art…..) en illustrant par des exemples choisis.
Ensuite les élèves seront confrontés à la réalisation de différentes images à travers la question du support.

Le choix volontaire de références artistiques que l’on retrouve dans les différentes séquences a pour but de soulever la notion de transversalité dans les arts plastiques.


STAGE intitulé : Enseigner les arts plastiques
Code : APL503
Lieux IUFM 87 (site des Jacobins)
Public Enseignants d'arts plastiques.
Dates: 18/11/03 - 01/12/03 - 17/12/03
Documents de travail :
    proposés aux stagiaires
    en cours d'expérimentation
    poduits par les stagiaires
    productions d'élèves

Mardi 18 Novembre :


Lundi 1 Décembre : Déroulement de la journée

9h : Tour de table présentation
Votre rapport aux nouvelles technologies
Rappel : site arts plastiques de l'académie de limoges

9h30 : Des artistes sur internet
- Université d'été 2002 - Rennes 2 - Projections d'artistes : http://www.uhb.fr/cptn/menu.htm
-Yann Serandour - http://yann.serandour.free.fr/index.htm
- Reynald Drouhin - http://www.squaretime.net//
- Luc Larmor -

9h55 : Schéma simplifié de l’utilisation des tices en arts plastiques

10h00 : Quel aménagement de la salle d’arts plastiques intégrant les nouvelles technologies.

10h30 - Groupes de travail et de réflexion pour élaborer des dispositifs pédagogiques intégrant les TICE

Groupe 1

- Appareil photo numérique :
Demande : Un appareil photo numérique pour quoi faire ?
- Échangez (débat ouvert dans le groupe).
- Organisez une typologie.
- Imaginez un dispositif pédagogique à l’appui de votre typologie.

Groupe 2

- Caméscope :
Demande : Idem

Groupe 3

- Scanner
- Internet

Demande : Idem

Groupe 4

CD-Rom

Demande : Idem

14h30 : Restitution : Chaque groupe rend compte de sa recherche par le biais d’un rapporteur .

16h30 : Synthèse :
- Les points forts de la restitution
Perspective :
- Comment concevoir les relations entre les tice et les techniques traditionnelles dans un dispositif pédagogique ?

Opposition ? Complémentarité ? Combinaison ?


Annexe I :

Essai d'une Typologie de l'utilisation des TICE en Arts plastiques

CD-Rom et DVD

CD-Rom, DVD, pour quoi faire ?

Le scanner

Scanner, pour quoi faire :

Appareil photo numérique

Appareil photo numérique, pour quoi faire ?

Spécificité :
Immédiateté du résultat permettant l’analyse « brute »de la prise de vue. (moniteur vidéo (TV) et/ou informatique, vidéo-projecteur)
Traitement(s) « informatique » de l’image permettant une réflexion sur la transformation et le sens qu’elle apporte (l'écart…)

Distinguer : Idée de la trace, comme souvenir d’un travail et/ou travail lui-même

Camescope

Caméscope, pour quoi faire ?

Spécificité :
Enregistrement du mouvement et du son
Idée de la trace, comme souvenir du travail (y compris prise de parole lors d’une évaluation) ou travail lui-même (//vidéo art - analyse d’œuvre - etc.)

Distinguer le tourner/monter (l’ordinateur n’est pas nécessaire) du montage (ordinateur + logiciel)

Intranet/internet

Internet, intranet pour quoi faire ?

Annexe II

Éléments pour une fiche de préparation de cours

Ce qui suit ne constitue pas une fiche type et n’a pas la prétention d’être un modèle du genre. En fait, il s’agit seulement de préciser les rubriques qui permettent d’exposer avec clarté les éléments d’une séquence d’arts plastiques au collège.
Ainsi nous proposons de classer les éléments qui entrent en jeu dans la conception d’une séquence selon trois contextes, à savoir le contexte didactique, le contexte pédagogique et le contexte socio-culturel.

Le contexte didactique

Le contexte pédagogique

Le contexte socio-culturel